DP: Le consumérisme relationnel

L’amour “liquide”

J’ai aujourd’hui j’ai le plaisir d’inaugurer un nouveau type d’article dédié à la présentation des Dessins de Patrick Rion, qui a mis ses talents de dessinateurs au service de l’illustration de différents problèmes liés au progrès technologique. En voici donc un premier accompagné d’un petit texte introductif:

Aujourd’hui, comme l’écrivait le sociologue Zigmunt Bauman, la vie est “liquide”. Adieu la stabilité, tout coule et n’est qu’impermanence. La mode new-yorkaise ne comporte plus 4 saisons mais 52 semaines, et l’on change de partenaire amoureux/sexuel (barrez l’inutile) comme l’on change de télévision, que l’on change elle-même comme l’on change de chemise, c’est dire. Et comment nous en vouloir? Après tout, lorsque notre télévision, voiture, téléphone, four, autocuiseur, stylo, déneigeuse, tondeuse à gazon, soulier de ski, sac à main, ordinateur, appareil photo, scanner, lecteur CD (pour les vieux), ampoule, serrure, chien, chemise, etc. ne fonctionne plus, il n’y a pas meilleur remède que de le/la jeter et acheter du neuf. Le problème est alors rapidement, totalement et puissamment résolu. Alors comment ne pas être tenté de faire de même avec les humains? Lorsque ça ne va plus, on change, tout simplement! Après tout, personne ne répare pas sa télévision en lui parlant, ce serait complètement fou.

On rappellera au passage que la surconsommation provient à la fois du besoin de croissance infinie de notre société (ça c’est encore plus fou que de parler à sa télévision non?), mais aussi de la surproduction créée par l’industrialisation de la production, toutes deux inimaginables sans le progrès technologique.

Pour finir, souvenez-vous simplement de ceci: si vous voulez vivre en couple plus longtemps, commencez par essayer de réparer votre télévision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*